Sophrologie et compagnie®
Perline Noisette - 0777 23 29 83

Categories

Accueil > Blog et nouvelles > Aider le système hormonal grâce à la sophrologie

1er janvier 2017
Perline, sophrologue

Aider le système hormonal grâce à la sophrologie

Sous nos latitudes l’hiver nous incite à vivre au ralenti, comme tous les êtres vivants. Autant que faire se peut nous devrions suivre le contexte géographique et ralentir nous aussi. Nous ne le pouvons pas toujours et, dans les faits nous sursollicitons notre corps par rapport à ses besoins et ses capacités.

Ce sont nos hormones qui en pâtissent. En particulier via les glandes surrénales, qui se situent juste au dessus de chaque rein, et qui produisent entre autres le cortisol, l’adrénaline et la testostérone ; et d’autre part la thyroïde, dans le cou, au niveau du col de chemise, dont les hormones permettent, entre autres, de d’adapter aux différences de température.

Si aucun dérèglement n’a été détecté, le blues de l’hiver peut être contré en sollicitant avec douceur ces glandes endocrines par la sophrologie. C’est ce que je vous propose avec deux pratiques, l’une pour les surrénales, l’autre pour la thyroïde.
Par ailleurs, le stress influence le fonctionnement thyroïdien. Il est donc important, en général, mais plus encore en hiver, de veiller à ce qu’il soit éliminé dès qu’il pointe le bout de son nez.

Pour cela la respiration diaphragmatique - inspirer par le nez en gonflant le ventre comme un ballon, puis souffler l’air ainsi stocké dans nos poumons par la bouche - nous permet de souffler, au sens propre, dès qu’un énervement arrive. Elle favorise l’activation du système nerveux parasympathique, permet une meilleure digestion, et diminue la tension artérielle.

Ainsi, en hiver, après avoir pris soin de diminuer les activités agitées, d’augmenter votre temps de sommeil et de respecter le rythme naturel de votre corps, en adéquation avec son cadre, vous pourrez, pour vous aider à éviter la fatigue, et même la déprime, faire ces quelques pratiques.

Activer les glandes surrénales
Prenez la position de base :
debout,
pieds parallèles écartés de la largeur du bassin,
dos droit,
tête dans l’alignement,
épaules relâchées,
bras ballants.
Si nécessaire, pour vous soulager, pliez les genoux, penchez un peu la tête vers l’avant.
Yeux fermés.
Inspirez par le nez en gonflant le ventre comme un ballon.
Bloquez la respiration.
Tournez le bassin et uniquement lui. Cela va entraîner vos épaules, puis vos bras et votre tête.
Tournez énergiquement et le dos de vos mains va venir frapper votre dos, juste au dessus de vos reins, sur les glandes surrénales.
Quand vous ne pouvez plus retenir votre souffle, cessez de solliciter votre bassin, soufflez doucement par la bouche en laissant doucement votre corps revenir à la position initiale, seul.
Reprenez une respiration naturelle.
Accueillez les ressentis au niveau de votre bassin, puis de vos glandes surrénales.

Faites cette pratique trois fois.

Solliciter la thyroïde
Prenez la position de base :
debout,
pieds parallèles écartés de la largeur du bassin,
dos droit,
tête dans l’alignement,
épaules relâchées,
bras ballants.
Si nécessaire, pour vous soulager, pliez les genoux, penchez un peu la tête vers l’avant.
Yeux fermés.
Inspirez par le nez en gonflant le ventre comme un ballon.
Bloquez la respiration.
Faites oui de la tête, de haut en bas, puis de bas en haut.
Quand vous ne pouvez plus retenir votre souffle, soufflez doucement par la bouche, la tête revenue droite.
Reprenez une respiration naturelle.
Accueillez les ressentis au niveau de votre tête, puis de votre thyroïde.

Faites cette pratique trois fois.

En attendant, respirez fortement et soufflez en une seule fois tout ce qui vous énerve.

Puis reprenez une respiration naturelle, douce et reposante :)

Partager