Sophrologie et compagnie®
Perline Noisette - 0777 23 29 83

Categories

Accueil > Blog et nouvelles > Les émotions, savoir les respecter

1er novembre 2017
Perline, sophrologue

Les émotions, savoir les respecter

Les émotions sont la vie, les cinq émotions de base tristesse, colère, peur, joie et dégoût sont indispensables à la vie, indispensable pour vivre, seul ou en société.
L’apparition d’une émotion est violente, mais elle est fugace.
Elle est salvatrice, nous permet de nous protéger des dangers.
Lorsque l’émotion est plus longue, jusqu’à parfois devenir insupportable, inmaîtrisables, insoutenables, ce n’est plus de l’instinct, qui nous met en sécurité, nous préserve, mais c’est une pente pathologique qui apparaît alors.
C’est cela qu’il faut combattre, la persistance de la tristesse – vers la dépression –, de la peur – vers la terreur, ou la colère - vers la rage - et non pas les pleurs de tristesse, les cris de joie, la sécurité de la peur, le défoulement de la colère, le salvateur dégoût.

Le ventre participe de manière importante aux émotions, en dialoguant avec notre cerveau, par l’intermédiaire des neurones que chacun des deux possède (voir article dans le numéro précédent d’Ecolomag). Il y a donc une importance toute particulière à la fois à conserver un système digestif en bon état, et donc de soigner son alimentation et la manière dont on mange, pour faciliter l’évacuation des émotions trop fortes, et d’éliminer le surplus d’émotions quand il est présent.

Se débarrasser des sacs de surplus d’émotions

Debout, les pieds écartés de la largeur du bassin, le dos droit, les épaules relâchées, les bras ballants, la tête droite alignée avec la colonne vertébrale, les yeux ouverts, fixant un point neutre face à vous.
Inspirez par le nez en gonflant le ventre comme un ballon, en fermant les poings, imaginez dans ces poings des sacs contenant tout ce qui vous cause une telle intensité d’émotions.
Bloquez la respiration et haussez puis baissez les épaules rapidement, énergiquement, sans plier les bras, plusieurs fois, puis, dans un mouvement des bras vers le bas, en même temps soufflez très fort par la bouche et ouvrez les mains, en imaginant les sacs s’enfoncer jusqu’au centre de la terre, de là ils ne pourront pas vous incommoder.
Puis reprenez une respiration naturelle, dans la position initiale, relâchée.
Puis accueillez vos ressentis dans les bras, les mains, les épaules : chaleur, volume, fourmillement, ou toute autre chose, ou rien.
Faites-le trois fois.
Vos émotions ne vous submergent plus.

Sentir la détente de son corps
Allongez-vous confortablement sur le dos, les bras le long du corps sur un support pas trop mou, fermez les yeux.
Inspirez en gonflant le ventre comme un ballon, puis soufflez très fort, avant de reprendre une respiration naturelle.
Détaillez de la tête aux pieds les points d’appui de votre corps : dos du crâne, épaule, haut du dos, fessiers, cuisses, mollets, talons.
Puis, imaginez qu’une vague ou un ensemble d’étoiles brillantes, une plume, ou toute autre chose que votre imagination vous donnera, descend progressivement du sommet de votre crâne jusqu’aux orteils, en détendant la partie du corps qu’elle frôlera.
Détaillez la tête, puis arrêtez-vous sur la tête entière.
Détaillez les épaules et les bras, puis arrêtez-vous sur cette partie tout entière.
Détaillez le buste, derrière, devant, puis arrêtez-vous sur le buste tout entier.
Détaillez les jambes, puis arrêtez-vous sur les jambes tout entières.
Puis arrêtez-vous sur le corps en son entier.

Sentez le bien-être dans tout votre corps.
Ressentez le calme et la détente qui l’envahit.
Concentrez-vous sur les sensations de tranquillité que vous ressentez dans votre corps.
Attardez-vous sur les sensations les plus agréables.
Associez chaque respiration à une vague de bien-être.
Prenez conscience de votre corps débarrassé du surplus d’émotions.

Sentez que ces sensations sont en vous, sont à vous, que vous pouvez les retrouver à tout moment.
Sentez les points d’appui de votre corps.
Puis, très doucement bougez vos mains, vos bras, vos jambes, baillez, étirez-vous, puis très doucement ouvrez les yeux et quand vous vous sentez prêt, vous pouvez vous asseoir.

En attendant, respirez fortement et soufflez en une seule fois tout ce qui vous énerve.
Puis reprenez une respiration naturelle, douce et reposante :)

Partager